Par : Dourdy
Publié : 16 octobre
Format PDF Enregistrer au format PDF

La rose de Ravensbrück

Histoire d’une rose


De 1939 à 1945, le village allemand de Ravensbrück a abrité un camp de concentration spécialement réservé aux femmes.

Dès 1945, les survivantes rêvent de célébrer la paix et de rendre hommage à celles qui n’ont pas survécu… Elles imaginent une rose, symbole de la féminité qui pourrait devenir un symbole de paix et souvenir de l’horreur vécue.

 Auprès de plusieurs créateurs de roses, elles partent à la recherche d’« une rose couleur d’éternité peut être avec des reflets d’or ».

En 1974, Michel Kriloff crée « Résurrection, la rose de Ravensbrück ».

En 1975, pour le trentième anniversaire de la libération des camps de concentration, la rose vient semer la paix aux quatre coins de France, au pied des monuments, et dans les espaces de souvenir. En Val-de-Marne, elle est plantée dans les jardins de l’Hôtel du département.

Je suis « RESURRECTION »
Et tout au long des ans
Tout au long des saisons
Je resterai le témoin de vie
Qui protégera de la barbarie
Tous les enfants du monde
Même lorsque je serai devenu églantine
Illuminant tous les chemins

Marcelle-Dudach-Roset

 

Rose Résurrection

Rose créée par Michel Kriloff en 1974 à l’initiative de Marcelle Dudach-Roset pour le 30e anniversaire de la libération des camps

Depuis plusieurs années, notre collège participe au Concours National de la Résistance. Nous remportons fréquemment des prix et cette année, à l’initiative de M.Carlotti, professeur d’histoire-géographie, il a été planté au sein de notre établissement trois rosiers de cette « Rose Résurrection ».